Rechercher un document

On vous souffle des idées et des extraits...

Partager "L'art de voyager" sur facebookPartager "L'art de voyager" sur twitterLien permanent
Partager "Saison & sentiments" sur facebookPartager "Saison & sentiments" sur twitterLien permanent
Partager "On veut de la neige à Noël" sur facebookPartager "On veut de la neige à Noël" sur twitterLien permanent
Partager "Les meilleurs romans de l'automne" sur facebookPartager "Les meilleurs romans de l'automne" sur twitterLien permanent
Partager "Rentrée littéraire" sur facebookPartager "Rentrée littéraire" sur twitterLien permanent
Partager "Musique et Amérique Latine" sur facebookPartager "Musique et Amérique Latine" sur twitterLien permanent
Partager "Lisez plus loin" sur facebookPartager "Lisez plus loin" sur twitterLien permanent
Partager "Les gens heureux lisent et boivent du café" sur facebookPartager "Les gens heureux lisent et boivent du café" sur twitterLien permanent

Les Conquérantes (Petra Biodina VOLPE)

note: 3... Marylène - 20 juin 2018

Hommage aux militantes qui ont combattu pour obtenir le droit de vote des femmes extrêmement tardif en Suisse…1971 !
La révolution sexuelle souffle du côté de Zurich mais les femmes isolées dans des cantons ruraux sont encore loin d’en ressentir [...]

Les Derniers Parisiens (HAMÉ)

note: 3... Marylène - 20 juin 2018

Le Panam des « titis » de la gouaille, de la débrouille, de la survie. Pigalle la nuit, violence contenue et poésie clandestine. Derrière ce film de gangster qui n’en est pas un, se révèle une pépite d’émotions.
Le Paris [...]

Patria (Fernando ARAMBURU)

note: 5Guerre et paix en pays basque Laëtitia - 19 juin 2018

Vendu à 700 000 exemplaires et bientôt en cours d’adaptation en série TV, «Patria» est le phénomène littéraire en Espagne. A la fois roman historique et saga familiale, «Patria» évoque le destin de deux familles basques, portées par les [...]

Hiver au Proche-Orient (Annemarie SCHWARTZENBACH)

note: 3L'ange inconsolable de Roger Martin du Gard Marylène - 5 juin 2018

Rebelle suisse, ce qui semble être un oxymore s’est incarné sous les traits d’une journaliste au visage d’ange : Annemarie Schwarzenbach. Lorsqu’on nait à Zurich en 1908 dans une riche famille d’industriels sympathisante de l’extrême droite, devenir journaliste globe-trotter [...]

Critique

 

L'Arabe du futur n° 1
Une Jeunesse au Moyen-Orient, 1978-1984 (Riad SATTOUF)

note: 4... Marylène - 10 juin 2014

Riad Sattouf maîtrise l’art d’osciller entre humour et sociologie. Déjà, «la Vie secrète des jeunes», «Pascal brutal» ou "les Pauvres aventures de Jérémie ", tranches de vie humoristiques, n’étaient pas si légers et touchaient à des sujets sensibles avec pertinence. Dans « Ma circoncision » en 2009, il commençait un travail autobiographique aujourd’hui approfondi avec ce 1er tome du récit de sa petite enfance. Il a entre 2 et 5 ans dans les années 80. Son père syrien et sa mère bretonne, s’installent au gré des postes universitaires du père docteur es histoire, dans la Lybie de Kadhafi puis la Syrie d’Hafez Al-Assad après un brève passage dans la campagne bretonne. A travers son regard d’enfant, la brutalité sœur de la misère apparaît avec une étonnante lucidité pour son jeune âge. On rit de situations kafkaïennes dans la dictature libyenne, on frémit aux violences tant physiques que psychologiques engendrées par la pression sociale et religieuse dans le village paternel près de Homs. Une œuvre personnelle courageuse qu’il est étonnant de voir parfois qualifiée de bd comique. C’est vrai, Sattouf c’est « les Beaux gosses », mais ne l’abordez pas avec une idée préconçue, cette trilogie procède du travail de mémoire (certes subjective, cependant un point de vue brut sans clairement de jugement de valeur puisqu’il s’agit d’un tout petit enfant) sur la dictature syrienne, toujours en place aujourd’hui.