Rechercher un document

On vous souffle des idées et des extraits...

Partager "L'art de voyager" sur facebookPartager "L'art de voyager" sur twitterLien permanent
Partager "Saison & sentiments" sur facebookPartager "Saison & sentiments" sur twitterLien permanent

Pablo n° 5 (Neville ROWLEY)

note: 3... Marylène - 21 septembre 2018

Le dernier tome de la série Picasso est plus documentaire que biographique et Picasso partage la vedette avec Paris. C’est presque un guide pour visiter la capitale à travers les vies d’artistes, Picasso mais également Max Jacob, Apollinaire, Tououse-Lautrec et [...]

Les Terranautes (T. Coraghessan BOYLE)

note: 4Société utopique Laëtitia - 13 septembre 2018

Voici un huis-clos à couper le souffle, inspiré d’une expérience réelle tentée dans les années 90, en Arizona, à savoir enfermer quatre hommes et quatre femmes dans un dôme de verre pour tester tant leur résistance physique que mentale et [...]

Alt-life (Thomas CADENE)

note: 3La Vie rêvée des hommes Marylène - 8 septembre 2018

Point de départ, de l’anticipation classique : terre polluée, surpeuplée, à court de ressources, bref, fuyons. Mais point de colonisation de mars en vue.
Et si la vie alternative avait pour nouveau territoire le cerveau ? Tout serait virtuel, vécu [...]

La Trilogie de Mars n° 1
Mars la rouge (Kim Stanley ROBINSON)

note: 4Bienvenue sur Mars Laëtitia - 7 septembre 2018

En 2026, cent pionniers embarquent sur un gigantesque vaisseau spatial, l’Arès, et en totale autarcie, vont se confronter à une planète vierge et hostile. Très vite, des dissensions apparaissent, portant sur un sujet crucial, la terraformation de Mars, et deux [...]

La Péninsule aux 24 saisons (Mayumi INABA)

note: 4... Laëtitia - 31 juillet 2018

«Au milieu de la tranquillité des ténèbres de laque noire, on entendait le bruit inchangé de l’eau de source qui éclaboussait la surface finement gelée du marais. […] Quand je restais à écouter le bruit de l’eau, je pensais aux [...]

Critique

 

Soufre (José Luis PEIXOTO)

note: 3... Laëtitia - 14 mars 2018

Galveias est un petit village pittoresque du Portugal, avec ses chênes lièges, ses champs, sa place du village. Le roman est divisé en deux parties : l’histoire commence en janvier 1984 comme un conte fantastique, quand une entité mystérieuse creuse un énorme cratère dans un champ et donne lieu à des phénomènes inexpliqués (pluies diluviennes, pain au goût de soufre, perturbation de l’humeur). On pourrait la qualifier de «mise en place» du décor. Puis advient la seconde partie (la plus importante), dans laquelle le lecteur est projeté quelques mois plus tard et qui bascule dans la chronique sociale.
L’odeur nauséabonde de soufre persiste, elle est une métaphore à la fois du déclin rural et du délitement des rapports humains. On y fait connaissance des personnages centraux du village, et peu à peu les secrets se font jour et les sentiments s’exacerbent. Famille cachée en Guinée pour le facteur, rancune tenace puis réconciliation entre deux frères, misère sexuelle pour la plupart, Peixoto dépeint une galerie de portraits de petites gens avec justesse et sans concession.
Une belle découverte que cet auteur quadragénaire portugais.