Rechercher un document

On vous souffle des idées et des extraits...

Partager "L'art de voyager" sur facebookPartager "L'art de voyager" sur twitterLien permanent
Partager "Saison & sentiments" sur facebookPartager "Saison & sentiments" sur twitterLien permanent
Partager "Rentrée littéraire" sur facebookPartager "Rentrée littéraire" sur twitterLien permanent
Partager "Musique et Amérique Latine" sur facebookPartager "Musique et Amérique Latine" sur twitterLien permanent
Partager "Lisez plus loin" sur facebookPartager "Lisez plus loin" sur twitterLien permanent
Partager "Les gens heureux lisent et boivent du café" sur facebookPartager "Les gens heureux lisent et boivent du café" sur twitterLien permanent

Moins qu'hier, plus que demain (FABCARO)

note: 3... Marylène - 11 juillet 2018

BD vendue avec le bandeau « Par l’auteur de Zaï Zaï Zaï », méthode commerciale agaçante... Mais force est de reconnaître qu’il y a un vrai style Fabcaro. Et si ce n’est pour vendre, c’est au moins pour avertir. Un [...]

L'obsolescence programmée de nos sentiments (ZIDROU)

note: 3... Marylène - 3 juillet 2018

Belle BD pour évoquer ceux que l’on nomme pudiquement les seniors en public et les p’tits vieux en coulisse.
Si l’on débat souvent dans les médias des évolutions du mode de vie des enfants et adolescents, il est plus rare de [...]

Les Conquérantes (Petra Biodina VOLPE)

note: 3... Marylène - 20 juin 2018

Hommage aux militantes qui ont combattu pour obtenir le droit de vote des femmes extrêmement tardif en Suisse…1971 !
La révolution sexuelle souffle du côté de Zurich mais les femmes isolées dans des cantons ruraux sont encore loin d’en ressentir [...]

Les Derniers Parisiens (HAMÉ)

note: 3... Marylène - 20 juin 2018

Le Panam des « titis » de la gouaille, de la débrouille, de la survie. Pigalle la nuit, violence contenue et poésie clandestine. Derrière ce film de gangster qui n’en est pas un, se révèle une pépite d’émotions.
Le Paris [...]

Critique

 

Des Larmes sous la pluie n° 2
Le Poids du coeur (Rosa MONTERO)

note: 4Dystopie noire Laëtitia - 13 avril 2016

Après «Des larmes sous la pluie» qui marquait l’incursion de l’auteur espagnole dans le domaine de la SF, voici une nouvelle enquête (qui peut se lire indépendamment) de Bruna Husky, androïde dite réplicante (hommage à Philip K. Dick) qui vit aux Etats-Unis de la Terre, au XXIIe siècle. Son enquête la mène d’abord en Zone zéro, où l’air est extrêmement pollué et où vivent les pauvres qui ne peuvent se payer des résidences où l’air pur est tarifé. Elle prend sous son aile une enfant sauvage, Gabi, et de retour chez elle s’aperçoit que Gabi a été contaminée par une forte dose de radioactivité ; hors depuis 2059 l’énergie nucléaire est interdite …
Flanqué d’un tactile et d’une réplicante (son clone en plus jeune), elle se rend en mission au royaume de Labari, île spatiale dominée par un système de castes, et aux confins de la Finlande ravagée par une guerre permanente, soupçonnant un trafic de déchets nucléaires.
Outre son don pour construire des mondes dystopiques cohérents et extrêmes, l’auteur réussit son pari en faisant de Bruna un androïde plus qu’humain car non dénué de questionnement existentiel et nous livre un thriller écologique et politique d’anticipation. Car Onkalo est bel et bien un projet de site d’enfouissement prévu pour stocker des déchets nucléaires dès 2020. Cela laisse songeur sur le legs aux générations futures…