Rechercher un document

On vous souffle des idées et des extraits...

Partager "L'art de voyager" sur facebookPartager "L'art de voyager" sur twitterLien permanent
Partager "Saison & sentiments" sur facebookPartager "Saison & sentiments" sur twitterLien permanent
Partager "On veut de la neige à Noël" sur facebookPartager "On veut de la neige à Noël" sur twitterLien permanent
Partager "Les meilleurs romans de l'automne" sur facebookPartager "Les meilleurs romans de l'automne" sur twitterLien permanent
Partager "Rentrée littéraire" sur facebookPartager "Rentrée littéraire" sur twitterLien permanent
Partager "Musique et Amérique Latine" sur facebookPartager "Musique et Amérique Latine" sur twitterLien permanent
Partager "Lisez plus loin" sur facebookPartager "Lisez plus loin" sur twitterLien permanent
Partager "Les gens heureux lisent et boivent du café" sur facebookPartager "Les gens heureux lisent et boivent du café" sur twitterLien permanent

Les Pieds sur Terre (Batiste COMBRET)

note: 4Don Quichotte made in Landes Laëtitia - 17 avril 2018

C’est tout d’abord un coup de cœur pour les Mutins de Pangée, coopérative cinématographique proposant souvent un catalogue reflétant un certain regard alternatif sur notre société - parmi les plus connus, «Tous au Larzac», «I am not your negro» ou [...]

La Cantine de minuit n° 2 (Yaro ABE)

note: 3Un plat, une histoire Marylène - 6 avril 2018

Brèves de comptoir nocturnes. Entre émotion, humour et chroniques sociales, une lecture entrainante.
Un plat, une histoire. Simple, souvent touchant, dépaysant bien entendu aussi. Verrait-on les mêmes scènes dans une gargote parisienne ? Certaines, mais pas toutes !
La cantine de minuit [...]

Seule à la récré (ANA)

note: 4... Marie-Eve - 3 avril 2018

A l'école primaire, Emma est harcelée par Clarisse, une fille de sa classe : moqueries, insultes, brimades, coups, mise à l'écart. Clarisse s'en prend à Emma car, pour se sentir mieux dans sa peau, il lui faut une personne qui [...]

Le Joueur d'échecs (David SALA)

note: 4"Le plaisir de jouer s'était mué en délectation morbide et celle-ci en esclavage." Marylène - 21 mars 2018

Une adaptation/hommage au dernier roman de Zweig. Des aquarelles superbes, mêlant des personnages expressionnistes rappelant Egon Schiele, artiste également autrichien et contemporain de Zweig, à une mise en espace à la M.C Escher. Des planches de toute beauté. Une [...]

Soufre (José Luis PEIXOTO)

note: 3... Laëtitia - 14 mars 2018

Galveias est un petit village pittoresque du Portugal, avec ses chênes lièges, ses champs, sa place du village. Le roman est divisé en deux parties : l’histoire commence en janvier 1984 comme un conte fantastique, quand une entité mystérieuse creuse [...]

Le Caire confidentiel (Tarik SALEH)

note: 3... Marylène - 13 mars 2018

Thriller politique classique sur fond de scandale sexuel, de corruption et de misère urbaine.
Alors pourquoi le regarder que vous soyez novice ou vieux briscard du polar ?
1 : On ne vous avait pas menti, le titre annonçait bien que c’était [...]

Critique

 

Le second quatuor de Los Angeles n° 1
Perfidia (James ELLROY)

note: 4... Laëtitia - 16 mars 2016

Pour ceux qui ont lu Ellroy, «Perfidia» est le premier opus d’une nouvelle tétralogie intitulée «Le second quatuor de Los Angeles», sorte de «prequel» au «Quatuor de Los Angeles», réintroduisant ici certains de ses personnages les plus emblématiques en plus jeunes. Et pour ceux qui ne connaissent pas l’auteur, celui-ci va vous immerger dans les bas-fonds de sa ville natale, à la veille de l’attaque de Pearl Harbor, dans un climat de guerre et évoquant –ce qui est rare dans la littérature américaine et qui donc a le mérite d’être souligné- la trahison morale du pays vis-à-vis de ses concitoyens d’origine japonaise, internés dans des camps. Ce roman noir commence avec l’assassinat d’une famille de japonais, les Watanabe, et une enquête de terrain (indices, planques, indics) menée par un trio de policiers haut en couleur : William H. Parker, personnage ayant réellement existé, policier intègre qui a lutté contre la corruption au sein même du LAPD, et deux personnages de fiction, Dudley Smith, ripou opiomane et Hideo Ashida, nisei écartelé entre son désir de faire ses preuves en tant que policier de la scientifique et protéger sa famille de la répression. La guerre favorisant l’amoralisme, le lecteur va être emporté dans un maëlstrom d’intrigues proliférant telles des cellules cancéreuses, plongeant dans les microsociétés de Los Angeles : gangs ethniques, factions nazies, eugénistes, starlettes de cinéma vendant leurs charmes dans l’espoir de décrocher le rôle de leur vie, policiers corrompus, pornographes. On se laisse prendre au jeu, progressant dans l’élucidation de l’intrigue et comprenant mieux cette société trouble et multiple grâce à l’alternance des regards contradictoires, des monologues et témoignages mêlés. Et on attend avec impatience la suite!