Rechercher un document

On vous souffle des idées et des extraits...

Partager "L'art de voyager" sur facebookPartager "L'art de voyager" sur twitterLien permanent
Partager "Saison & sentiments" sur facebookPartager "Saison & sentiments" sur twitterLien permanent
Partager "Rentrée littéraire" sur facebookPartager "Rentrée littéraire" sur twitterLien permanent
Partager "Musique et Amérique Latine" sur facebookPartager "Musique et Amérique Latine" sur twitterLien permanent
Partager "Lisez plus loin" sur facebookPartager "Lisez plus loin" sur twitterLien permanent
Partager "Les gens heureux lisent et boivent du café" sur facebookPartager "Les gens heureux lisent et boivent du café" sur twitterLien permanent

Moins qu'hier, plus que demain (FABCARO)

note: 3... Marylène - 11 juillet 2018

BD vendue avec le bandeau « Par l’auteur de Zaï Zaï Zaï », méthode commerciale agaçante... Mais force est de reconnaître qu’il y a un vrai style Fabcaro. Et si ce n’est pour vendre, c’est au moins pour avertir. Un [...]

L'obsolescence programmée de nos sentiments (ZIDROU)

note: 3... Marylène - 3 juillet 2018

Belle BD pour évoquer ceux que l’on nomme pudiquement les seniors en public et les p’tits vieux en coulisse.
Si l’on débat souvent dans les médias des évolutions du mode de vie des enfants et adolescents, il est plus rare de [...]

Les Conquérantes (Petra Biodina VOLPE)

note: 3... Marylène - 20 juin 2018

Hommage aux militantes qui ont combattu pour obtenir le droit de vote des femmes extrêmement tardif en Suisse…1971 !
La révolution sexuelle souffle du côté de Zurich mais les femmes isolées dans des cantons ruraux sont encore loin d’en ressentir [...]

Les Derniers Parisiens (HAMÉ)

note: 3... Marylène - 20 juin 2018

Le Panam des « titis » de la gouaille, de la débrouille, de la survie. Pigalle la nuit, violence contenue et poésie clandestine. Derrière ce film de gangster qui n’en est pas un, se révèle une pépite d’émotions.
Le Paris [...]

Critique

 

La Cour de Babel (Julie BERTUCCELLI)

note: 4... Laëtitia - 10 octobre 2014

En posant sa caméra dans une classe de primo-arrivants de la banlieue parisienne, Julie Bertuccelli nous fait partager la fragile mais néanmoins enrichissante expérience de l’apprentissage du français, mais aussi de l’intégration à une nouvelle culture d’élèves venus de tous les continents. Elle donne la part belle aux enfants, mais aussi aux parents lors des réunions parents-profs : petit à petit, tous livrent leurs espoirs (Miguel a quitté le Vénézuela pour intégrer le conservatoire en espérant devenir un grand violoncelliste, Andromeda la Roumanie afin de s’assurer un bel avenir), mais aussi leurs difficultés et leurs craintes (Xin a laissé sa grand-mère en Chine et se sent seule en France, car sa maman travaille beaucoup et elle est souvent seule chez elle, ou encore Djenabou dont la tante la pousse à bien étudier, afin d’éviter de retourner au pays avec pour triste perspective excision et mariage forcé). S’il est délicat de restituer en une heure et demie le travail de toute une année scolaire, ce documentaire poignant et instructif est à montrer à tous les élèves, tous les professeurs, et aussi à tous ceux qui ont une vision erronée de l’immigration.