Rechercher un document

On vous souffle des idées et des extraits...

Partager "L'art de voyager" sur facebookPartager "L'art de voyager" sur twitterLien permanent
Partager "Saison & sentiments" sur facebookPartager "Saison & sentiments" sur twitterLien permanent
Partager "Rentrée littéraire" sur facebookPartager "Rentrée littéraire" sur twitterLien permanent
Partager "Musique et Amérique Latine" sur facebookPartager "Musique et Amérique Latine" sur twitterLien permanent
Partager "Lisez plus loin" sur facebookPartager "Lisez plus loin" sur twitterLien permanent
Partager "Les gens heureux lisent et boivent du café" sur facebookPartager "Les gens heureux lisent et boivent du café" sur twitterLien permanent

Moins qu'hier, plus que demain (FABCARO)

note: 3... Marylène - 11 juillet 2018

BD vendue avec le bandeau « Par l’auteur de Zaï Zaï Zaï », méthode commerciale agaçante... Mais force est de reconnaître qu’il y a un vrai style Fabcaro. Et si ce n’est pour vendre, c’est au moins pour avertir. Un [...]

L'obsolescence programmée de nos sentiments (ZIDROU)

note: 3... Marylène - 3 juillet 2018

Belle BD pour évoquer ceux que l’on nomme pudiquement les seniors en public et les p’tits vieux en coulisse.
Si l’on débat souvent dans les médias des évolutions du mode de vie des enfants et adolescents, il est plus rare de [...]

Les Conquérantes (Petra Biodina VOLPE)

note: 3... Marylène - 20 juin 2018

Hommage aux militantes qui ont combattu pour obtenir le droit de vote des femmes extrêmement tardif en Suisse…1971 !
La révolution sexuelle souffle du côté de Zurich mais les femmes isolées dans des cantons ruraux sont encore loin d’en ressentir [...]

Les Derniers Parisiens (HAMÉ)

note: 3... Marylène - 20 juin 2018

Le Panam des « titis » de la gouaille, de la débrouille, de la survie. Pigalle la nuit, violence contenue et poésie clandestine. Derrière ce film de gangster qui n’en est pas un, se révèle une pépite d’émotions.
Le Paris [...]

Critique

 

Anaïs s'en va-t-en guerre (Marion GERVAIS)

note: 3... Laëtitia - 6 septembre 2014

Voici un beau portrait de jeune-femme : Anaïs ne rêve pas d’une vie bien rangée, d’une armoire pleine de vêtements dernier cri. Non, son rêve serait de posséder un jour sa propre terre, qu’elle loue pour le moment. Car Anaïs cultive des plantes aromatiques et médicinales qu’elles transforment en tisanes. Reine des près, marjolaine, pavot de californie n’ont pas de secret pour elle. Malgré les embûches, elle travaille comme une forcenée, car comme elle le dit « Je préfère travailler 60 heures pour ma passion que 35 heures pour des cons !». Elle nous touche dans son rêve d’une société alternative, où l’hyper-consommation, la rentabilité, la vitesse seraient bannies. Mais où la passion, l’enthousiasme, l’épanouissement de l’humain l’emporteraient. Vous pouvez suivre la trajectoire d’Anaïs sur son site :http://www.lestisanesdanais.fr/