Rechercher un document

On vous souffle des idées et des extraits...

Partager "L'art de voyager" sur facebookPartager "L'art de voyager" sur twitterLien permanent
Partager "Saison & sentiments" sur facebookPartager "Saison & sentiments" sur twitterLien permanent
Partager "On veut de la neige à Noël" sur facebookPartager "On veut de la neige à Noël" sur twitterLien permanent
Partager "Les meilleurs romans de l'automne" sur facebookPartager "Les meilleurs romans de l'automne" sur twitterLien permanent
Partager "Rentrée littéraire" sur facebookPartager "Rentrée littéraire" sur twitterLien permanent
Partager "Musique et Amérique Latine" sur facebookPartager "Musique et Amérique Latine" sur twitterLien permanent
Partager "Lisez plus loin" sur facebookPartager "Lisez plus loin" sur twitterLien permanent
Partager "Les gens heureux lisent et boivent du café" sur facebookPartager "Les gens heureux lisent et boivent du café" sur twitterLien permanent

Les Conquérantes (Petra Biodina VOLPE)

note: 3... Marylène - 20 juin 2018

Hommage aux militantes qui ont combattu pour obtenir le droit de vote des femmes extrêmement tardif en Suisse…1971 !
La révolution sexuelle souffle du côté de Zurich mais les femmes isolées dans des cantons ruraux sont encore loin d’en ressentir [...]

Les Derniers Parisiens (HAMÉ)

note: 3... Marylène - 20 juin 2018

Le Panam des « titis » de la gouaille, de la débrouille, de la survie. Pigalle la nuit, violence contenue et poésie clandestine. Derrière ce film de gangster qui n’en est pas un, se révèle une pépite d’émotions.
Le Paris [...]

Patria (Fernando ARAMBURU)

note: 5Guerre et paix en pays basque Laëtitia - 19 juin 2018

Vendu à 700 000 exemplaires et bientôt en cours d’adaptation en série TV, «Patria» est le phénomène littéraire en Espagne. A la fois roman historique et saga familiale, «Patria» évoque le destin de deux familles basques, portées par les [...]

Hiver au Proche-Orient (Annemarie SCHWARTZENBACH)

note: 3L'ange inconsolable de Roger Martin du Gard Marylène - 5 juin 2018

Rebelle suisse, ce qui semble être un oxymore s’est incarné sous les traits d’une journaliste au visage d’ange : Annemarie Schwarzenbach. Lorsqu’on nait à Zurich en 1908 dans une riche famille d’industriels sympathisante de l’extrême droite, devenir journaliste globe-trotter [...]

Critique

 

Nos brèves années de gloire (Charif MAJDALANI)

note: 4... Marylène - 3 mai 2012

Les brèves années de gloire précèdent 1975 au Liban. Ghaleb, le protagoniste ambivalent, poète et entrepreneur, a deux quêtes dans la vie : faire fortune, et épouser Monde, la première condition hypothéquant la deuxième. Le jeune aventurier se lance dans plusieurs épopées afin de rendre à sa famille son prestige perdu. La plus notable sera le démantèlement pièce par pièce et le transport d’une usine d’Alep a Beyrouth. Atmosphère de grandeur et décadence dans la moiteur du Liban. Le lecteur s’abandonne dans les sofas chics des salons, où les femmes se disputent d’élégance aux bras de leur industriel de mari. La Belle société conjugue mode parisienne et tempérament oriental, ambigüité encore. Ambivalence car on n’est pas qu’un seul homme, et un pays, tel un cèdre, n’a pas qu’une seule branche. Puis on est embarqué à cheval, en camion,clandestin parmi d’intrépides bédouins. On lit au galop, entrainé par une plume décidément épique et élégante. Au bout, la réussite, un instant. Mais finalement on ne se lassait pas de l’attendre car, n’était-ce pas la quête elle-même qui nous tenait au ventre ? Et puis, à l’image de son pays, le destin de Ghaleb est par nature instable, et ce qui est atteint est voué à être dépassé. Avec Majdalani, on a le sentiment qu’il n’y a pas de fin en soi, qu’on va repartir bientôt, alors on attend avec impatience le prochain voyage…